Escape in Occitanie XMay 7, 2020

Comment j’ai organisé mon premier shooting d’inspiration ?

L’organisation d’un shooting d’inspiration est une étape incontournable dans le métier de wedding planner. Et même si Love Love Day est spécialisée dans les demandes en mariage originales, mon métier ressemble de près à celui d’un organisateur de mariages.

L’objectif du shooting d’inspiration

J’ai 15 ans d’expérience professionnelle dans le milieu du marketing, de la communication et de l’évènementiel. De la logistique et des imprévus, j’en ai géré ! Mais là, la pression était différente. C’était mon premier évènement en solo dans le secteur du mariage, au nom de ma marque officielle ! Pour mon tout premier shooting d’inspiration, j’avais envie d’être à la hauteur de mes ambitions et à l’aise dans la thématique. Évident, je bouillonnais d’idées… j’ai choisi une histoire dans une forteresse médiévale.

Pour ceux qui connaissent le département de l’Aude, il existe une histoire incroyable au sujet des Cathares et les châteaux témoignent des vestiges de la période de l’Inquisition. Aucun rapport avec l’Amour vous allez me dire. Peut-être… et peut-être que les sentiments d’Amour et de haine sont intimement liés. Ce que je voulais marquer, c’est la pureté des sentiments amoureux, capable d’émerger de souvenirs douloureux et tragiques. L’Amour, la foi, l’espoir sont plus forts que la guerre ou la privation des libertés.

L’organisation d’un shooting d’inspiration permet à chaque prestataire de représenter visuellement ses compétences professionnelles et de le partager à ses clients. La constitution de l’équipe de travail est une étape importante car chacun doit pouvoir s’exprimer librement, tout en respectant le fil conducteur. Les visuels et vidéos sont ainsi mis à la disposition de chacun afin de promouvoir leur savoir-faire.

Constituer une équipe artistique et technique

Audrey et Gilles, un couple d’amis, vivent à Arques, un village paisible doté d’un superbe monument historique. Je suis tombée sous le charme du monument et d’une création de Gilles : un fauteuil en bois flotté, me rappelant étrangement le fauteuil mythique de la série Games of Thrones. Il avait passé du temps à ramasser le bois flotté au bord du lac et à le concevoir. Son travail était si minutieux que j’ai eu envie de mettre son œuvre en avant.

J’ai ensuite visité l’atelier de Clémentine, rencontrée grâce aux réseaux sociaux, par un groupe spécialisé dans le mariage. Et par chance, elle vit à Castelnaudary. Son métier : costumière, spécialisée dans les costumes historiques. Elle a notamment contribué à la création de plus de 3000 costumes et participe aux médiévales de Mirepoix. Sa générosité débordante a apporté beaucoup de dynamisme à l’équipe que j’avais constitué pour le shooting.

Pour la direction artistique, j’ai fait appel au photographe de la famille ! Mon frère Olivier est photographe en région parisienne. Il a un goût pour l’art en général et j’ai confiance en son professionnalisme. Vu qu’il a étudié aux États-Unis, il a un regard avant-gardiste sur ce qui se fait de mieux et une technique avisée.

Au-fur-et-à-mesure de mes rencontres professionnelles, j’ai expliqué mon objectif et trouvé de nouveaux alliés. C’est ainsi que l’équipe s’est constituée.

Le jour du tournage, un moment intense de partage

La nuit précédente, je n’ai pas pu dormir. Tout était déjà en place, empaqueté, prêt à être transporté. A deux heures du matin, je me suis mise à créer de nouveaux accessoires fleuris et je suis allée ramasser des fleurs dans la nature à six heures… J’étais une pile Duracell neuve ! Après un café de bienvenue, les prestataires pouvaient ainsi faire connaissance entre eux, le shooting s’est déroulé en deux parties. Une première partie a duré du début de la matinée au début d’après-midi, au Château d’Arques, avec l’accord de la municipalité.

Ce qui est impressionnant, c’est l’effervescence crée par l’excitation des participants pendant l’organisation du tournage. Et, vêtu de costume d’époque, on a l’impression de voyager dans un autre monde. Cette ambiance était palpable par les membres de la commune, les touristes et certains villageois qui sont venus assister à cette mise en scène amoureuse hors du temps. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre… et un journaliste de l’Indépendant est venu nous rendre visite !

La seconde partie, en équipe restreinte, s’est passée dans un gîte privé de Bugarach, afin de mettre en avant les produits culinaires locaux. Coupes en métal, couverts en buis et en chêne, vins, fromage, viande locale, fruits… de quoi faire un festin de rois !

Utiliser les détails afin de donner du charme à la mise en scène

C’est lors d’une visite au Musée du Quercob que j’ai rencontré Pierrol, luthier et Guillaume, son acolyte. Si vous cherchez à avoir plus d’informations sur les instruments de musique et la culture musicale du Moyen-Âge, c’est là-bas que vous devez vous rendre. Regardez la vidéo sur ma chaîne YouTube, on voit bien les instruments typique de l’époque. Avec Jimmy, Pierrol et Guillaume forment un trio musical et animent des soirées de mariage sur des airs médiévaux, sous le nom d’Uxelo Briga.

Clique sur ce lien pour revoir la vidéo Demande en mariage médiévale

Vous avez pu admirer les chevaux dans les photos et la vidéo. La race des Castillonnais a été volontairement choisie. Ce sont des chevaux issus des hordes dessinés par nos ancêtres que l’on voit apparaitre sur les grottes de la région. Ce cheval de montagne Ariégeois est une race menacée et méconnue, il y a peu d’éleveurs qui travaillent pour sauvegarder la race et la valoriser. Le cheval Castillonnais a ce charme et cette fierté qui le rend si beau. Freïa a fait le chemin depuis le Plateau de Sault afin d’être disponible sur le tournage. Une logistique incroyable !

La communication sur le travail réalisé

Les photographies sélectionnées, mises en valeur par le photographe, ont été distribuées à chaque membre de l’équipe. Cela nous a tous permis de constituer un book gracieusement. Le montage de la vidéo a pris quelques semaines, et oui c’était ma première officielle ! Entre les rushs du drone et les vidéos d’Olivier, le choix de la musique, le montage et les effets spéciaux d’After Effect et mon perfectionnisme… la création de la vidéo a été également un moment intense.

A chaque fois que je repense à ce shooting, que je visionne la vidéo, des frissons me parcourent le corps. Et j’ai une seule hâte… recommencer !

Les membres de l’équipe du shooting d’inspiration médiévale

Organisation, mise en scène, partie traiteur : Aurélie Reynes, Love Love Day
Photographe/Vidéaste : Olivier Reynes Photography
Costumière : Clémentine, Féeries Couture
Drone, montage vidéo et effets spéciaux : Aurélie Reynes et Arnaud Lipérini-Diaz
Trône de bois flotté : Gilles
Calèche et chevaux Castillonnais, Viktor et Shaïkha, dirigés par Freïa et Charles, Equivita Elevage
Maquillage et coiffure : Sandrine, directrice, Majda, Océane, Naomi, Julie, Caroline, étudiantes de l’école le Portrait, à Carcassonne
Fleuriste (couronnes de fleurs stabilisées dans les cheveux des figurantes) : Marina Duarte, MD Décoration Florale, à Foix
Couverts en bois artisanaux : Pascal, exposant au marché d’Espéraza
Artistes musiciens Guillaume, Pierrol et Jimmy
Vrai couple 1 : Dagmara & Willy
Modèle féminin couple 2 : Mathilde Mercinier
Modèle masculin couple 2 : Arnaud Lipérini-Diaz
Les figurants costumés : Martine Lipérini, Patrick Dhersin, Mélanie, Laetitia, Stéphanie

L’équipe de Love Love Day vous propose d’organiser votre évènement : elopement, demande en mariage ou mariage dans la thématique médiévale. Contactez-nous via le formulaire pour tout type de demande.

Le texte et les images sont protégés par le droit d’auteur tel que défini dans le Code de la propriété intellectuelle.

Catégorie
instagram
boutique
shares